2e partie. Le génogramme, moyen d’enrichissement de l’entretien infirmier : l’élaboration

Margot Phaneuf, inf.PhD.

Août 2006, révision 2012

« Élaborer un génogramme demande un savoir-faire

qui ne peut prendre forme sans les savoir-être reliés

 à la communication et à la relation d’aide. »

L’élaboration du génogramme doit répondre à certaines règles au niveau de l’entretien présidant à sa préparation et de manière plus précise pour ce qui est des icônes et des symboles servant à sa construction et à son interprétation. Sa rédaction se fait avec la collaboration d’au moins un membre de la famille  qui doit souvent recourir à l’aide d’autres personnes  pour compléter les informations. Il est en effet fréquent que l’intéressé, ne connaisse pas toutes les informations nécessaires à sa rédaction. La présence de plusieurs personnes apporte en outre plus d’objectivité et de fiabilité à cette rédaction. Rappelons cependant que le but n’est pas de faire un génogramme exemplaire, mais de recueillir les informations essentielles à la compréhension de la situation de la personne qui est sous nos soins et d’observer en cours de rédaction ses réactions et ses commentaires.

Cliquez sur le lien pour lire la suite:

2e partie Le génogramme moyen d’enrichissement de l’entretien