Le sociogramme complément du génogramme et moyen d’enrichissement de l’entretien infirmier

 

Margot Phaneuf, Inf., PhD.

Juillet 2006, révision nov. 2012

« Les liens familiaux et amicaux sont en puissance des  lieux de problèmes ou de l’évolution »

L’entretien que poursuit l’infirmière auprès d’un malade lui permet d’atteindre différents objectifs entre autres, de recueillir des informations qui l’aident à réaliser ce qu’il vit, à comprendre son comportement, pour ensuite intervenir plus adéquatement. Cette rencontre comme tous les autres contacts avec la personne doit se situer dans une approche rogérienne de confiance, de non-jugement et de considération positive, car l’entretien est un acte professionnel de première importance. Il demande un savoir-faire relationnel, c’est-à-dire beaucoup de délicatesse et de doigté dans le questionnement, mais surtout un savoir-être, qui rend l’aidante capable de douceur et d’une grande ouverture d’esprit.

Cliquez sur le lien pour lire la suite:

Le sociogramme