Carl Rogers, l’homme et les idées

Margot Phaneuf, inf., Ph.D.

Mai 2007, révision février 2013

Les soins infirmiers étant une profession d’aide, les principes énoncés par Carl Rogers y trouvent un écho particulier, car cette relation que l’on reconnaît comme son héritage principal y est enseignée et pratiquée, depuis des décennies. Mais, si nous connaissons un peu en surface l’oeuvre qu’il a laissée pour la croissance personnelle, pour l’éducation, pour les relations humaines et pour la psychiatrie, nous ne réalisons peut-être pas assez combien ses théories « centrées sur la personne » que ce soit celle du malade ou celle de l’apprenante, peuvent être subversives. En effet, si nous les appliquions à la lettre dans nos établissements de soins et de formation, ce serait une véritable révolution.

Cliquez sur le lien pour lire la suite:

Carl_Rogers_l’homme_et_les_idees